Au musée des toilettes de New Delhi, Inde, le 27 octobre 2007. – AFP

En Inde, les utilisateurs de
Google Maps peuvent depuis jeudi localiser les
toilettes publiques les plus proches. Dans un pays où plus de 70 % des logements ne sont pas équipés de WC, ce nouveau service devrait permettre de décourager les habitants qui ont pour habitude de faire leurs besoins en pleine rue et, surtout, de contribuer à améliorer le niveau moyen de l’hygiène.

En effet, selon les autorités sanitaires, le manque de toilettes serait à l’origine de la multiplication des infections, de la pollution, mais ferait également courir un risque d’agression plus grand aux femmes obligées de se soulager à l’extérieur.

Près de 4 000 emplacements déjà répertoriés

Ce « Google Maps Toilettes », lancé par le ministère du Développement et le mastodonte du Web américain dans le cadre d’un Plan sanitaire national, n’est pour le moment disponible qu’à Madhya Pradesh et à Dehli, où l’on dénombre plus de 5 000 latrines.

>> A lire aussi : Un collectif d’ONG veut «briser le tabou» du manque de toilettes

En tapant en anglais ou en hindi le mot « toilettes », la localisation des WC à proximité apparaît. Près de 4 000 emplacements sont déjà répertoriés par Google Maps et certains sont accompagnés de leurs horaires d’ouverture, de renseignements sur le tarif ou sur la propreté des lieux, précise DNA India.

Toutefois, comme le souligne CNBC, il faut posséder un smartphone et avoir accès à un réseau pour pouvoir utiliser ce « Google Maps des WC ». Ce qui n’est pas le cas de la majorité des habitants du pays qui ne disposent pas, par ailleurs, de sanitaires dans leur foyer.

Mots-clés :