Emmanuel Macron lors de son meeting porte de Versailles en décembre 2016 – PDN/SIPA

« Macron, comment vous dire… Ras-le-bol, voilà. » Martine Aubry n’en a pourtant pas terminé avec l’ancien ministre de l’Économie, qui tiendra meeting à Lille le 14 janvier prochain, à 17h.

Candidat à l’élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron s’était attiré les foudres de la maire de Lille en septembre 2015, après une sortie médiatique sur le statut des fonctionnaires.

L’annonce de son rassemblement à Lille, publiée sur le site de La Voix du Nord ce mercredi, est confirmée officiellement par les responsables nordistes du mouvement « En marche ! ».

Quel succès dans le Nord pour « En Marche » ?

Sur le réseau social Twitter, la cellule roubaisienne confiait d’ailleurs que le « secret » de la venue de son champion n’avait pas tenu trois heures…

L’organisation table sur un minimum de 2.000 participants au meeting, sachant qu’il est organisé un samedi dans un département où le mouvement revendique 4.500 adhérents. Pour Vincent Fleury, en charge des comités « En Marche » dans le Nord, c’est une forme de reconnaissance pour le département « le mieux structuré après l’Ile-de-France ».

Étant donné leurs divergences de vues sur la relance de l’économie française, il y a peu de chances que l’ancien ministre et la maire de la ville prennent rendez-vous, d’autant que le premier tour de la primaire « populaire » du PS et de ses alliés se tiendra une semaine plus tard.

Pour l’instant les figures socialistes nordistes ont d’ailleurs peu cédé aux sirènes du mouvement d’Emmanuel Macron. Seul Frédéric Marchand, adjoint à la maire de Lille, et ancien taulier de la fédération du Nord, a annoncé son ralliement début décembre.

Mots-clés :